ISLANDE À VÉLO EN HIVER : L’ÉQUIPEMENT

Cet hiver, je suis donc reparti donc en Islande à vélo avec mon fidèle TX400 qui date de 2014 et a désormais 20 000 km au compteur. Pour l’occasion, il a été équipé d’un porte paquet avant, de pneus marathon winter cloutés, d’un boitier étanche qui logera une caméra de sport de type GOpro 4K à l’avant et de 3 lumières (2 à l’avant, une à l’arrière) supplémentaires qui se recharge via une prise USB et de 2 bidons isothermes de 650 ml.

Une sacoche Zefal de cadre a été ajoutée également. Le Fahrrad tx400 accueillait cette année 4 sacoches Crosso ainsi que deux sacs cylindriques Crosso de 40 l. Ma sacoche avant de guidon Vaude (rouge sur la photo) était à nouveau de la partie pour avoir à portée de main smartphone principale, portefeuille et une ou 2 cartes routières légères… et sans aucun doute quelques petites friandises !!

Pour ce nouveau tour d’Islande à vélo, mais cette fois, en hiver,  j’avais effectué une révision complète du vélo, entièrement démonté par mes soins, nettoyé et remonté, et la cassette shimano déore 11-36 a été remplacé par une neuve en SLX (gamme supérieure) et une chaine neuve.

islande-a-velo-fahrrad-TX-400

 Islande à vélo en hiver : La sacoche avant de cadre

La sacoche étanche Zéfal de cadre contenait le kit de réparation d’urgence crevaison ainsi que 2 chambres à air neuves.
islande-a-velo-kit-reparation

 Islande à vélo en hiver : Sacoche avant gauche

Un bidon de 2 litre en alu; Une popote de randonnée (casserole, bol, cuillère); un système gaz jetboil, un mini gaz primus, une bouteille de gaz extrême -27°C; un couteau multifonction; un protège vent; un silex.
La place restante dans la sacoche était prévu pour de l’alimentation.
voyage-velo-islande-matériel-cuisine

Islande à vélo en hiver : Sacoche avant droite

Elle contenait un petit kit d’outil, une bombe vélo, 3 cartouches de gaz extrême -27°c, un rouleau de scotch renforcé.
La place restante dans la sacoche était prévu pour de l’alimentation
voyage-velo-islande-materiel-mecanique

Islande à vélo en hiver : Sac cylindrique avant

La tente choisi était une husky Flame 2 4 saisons autoporté 2 places. elle pèse 3,5kg environ. Elle peut être monté sans piquets et calés avec des pierres ou de la neige. Les piquets d’origine, trop fragiles à mon goût ont été remplacés par des piquets achetés en islande l’été dernier, bien plus solides. Pour mieux l’isoler thermiquement, j’avais également prévu une bâche de sol.
voyage-velo-islande-toile-de-tente
Ci dessous, vous pouvez la voir monté (photo prise fin Aout 2017 en Islande) en fin d’après midi )
islande-a-velo-bivouac

Islande à vélo en hiver : Sacoche arrière gauche

La sacoche pouvait contenir : 2 sous pantalons de ski; 2 vêtements “premières peaux” de ski -5°C; 4 tee shirts; 5 caleçons de randonnée; 6 paires de chaussettes de ski en laine; 4 paires de sous-chaussettes en soie; un maillot de bain ; une cagoule spéciale “grand froid”; une paire de gant de ski étanche membrane Gore tex; une paire de sous gant en soie; un bonnet ; une paire de sur chaussure étanche shimano ; une trousse de secours premier soin; une trousse de toilette (contenant savon de Marseille, dentifrice; brosse à dents); 2 serviettes de randonnée; Un sac de secours iso; un gilet fluo.
Bien évidemment, une partie de ces vêtements étaient sur moi… Je pars également avec mes chaussures de randonnées Iowa en cuir avec membrane goretex 100% étanche (non présente sur la photo)
islande-a-velo-vetements

Islande à vélo en hiver : Sacoche arrière droite

Elle pouvait contenir : 2 polaires; 2 pantalons de randonnée; 1 pull islandais en laine doublé par une polaire (spéciale hiver); 1 pantalon de pluie étanche d’hiver à bretelle. Bien sur également, au moins un pantalon et une polaire (voir le pantalon de pluie a bretelles) seront sur moi…
islande-a-velo-vetements-froid-pluie

Islande à vélo en hiver : Sac cylindrique arrière

Le sac cylindrique contenait le matelas autogonflant isolé, le sac de couchage Husky anapurna (température de confort -12°c, limite -19°c, extrême -27°c) et un sac drap de soie.
Une mini pelle de neige et une pompe a pied Zefal étaient également de la partie…
islande-a-velo-materiel-couchage

Islande à vélo en hiver : Photo et informatique

Un sac à dos pour appareil photo; Un mini pc; mon appareil photo ; 1 smartphone de secours chargé; Une caméra de sport 4K; les câbles d’alimentation; 2 powerbank (batterie de secours) chargé à fond.
Les batteries de secours, une fois chargé, me permettaient une autonomie de 8 jours environ pour mon smartphone principale. Elles servaient également pour la recharge par USB des 3 lampes de secours installés sur le vélo (à l’avant et à l’arrière) pour cas de temps extrêmes, brouillard ou nuit.
La grande majorité des posts publiés et des photos provient directement de mon smartphone principal mais je pars également avec un mini pc sur lequel je stockerai photos et médias.
L’ensemble tenait sa place dans le sac à dos photo et pèsera environ 4 kg
islande-a-velo-materiel-informatique-photographie

Islande à vélo en hiver : Blouson et veste de pluie

En dernière couche, j’étais équipé de mon blouson icewear (pluie, vent froid) prévu pour toutes conditions météos. Je pouvais ajouter une 4ème couche si nécessaire avec une veste de pluie qu’il m’était possible d’enfiler par dessus le blouson.
islande-a-velo-vêtements-pluie
Publicités